Une invocation

 
"Allahoumma salli ^ala Mouhammadinin Nabiyyi wa azwadjihi Oummahati l-Mou'minina wa dhourriyyatihi wa ahli baytihi, kama sallayta ^ala 'ali Ibrahima Innaka Hamidoun Madjidoun."
 
cette invocation est à réciter 100 fois avant de dormir et ce avec un coeur présent et une bonne prononciation, ainsi récité cette dernière est une cause pour rêver de la meilleure des créatures : habibina Mouhammad.

Images Aléatoires

Derniers Commentaires

HISTOIRES DES PROPHETES

Mardi 12 juin 2 12 /06 /Juin 22:07
 

Une longue période après l'envoi de noutre maître Nouh ^alayhi s-salam, certaines personnes firent de l'association à Allah et adorèrent autre que Allah. Ainsi, Allah envoya un prophète d'entre les arabes qui était au Yémen et s'appelait Houd. Il fut le premier prophète arabe, sa tribu se nommait ^Ad.

Le prophète de Allah Houd appelait alors les gens à l'Islam et disait : « Ô gens, adorez Allah uniquement et abandonnez ce que vous adorez en dehors de Allah ». 

Certains gens crurent en notre maître Houd ^alayhi s-salam et d'autres le traitèrent de menteur. Ceux-là, Allah ta^ala les a anéantis par le vent.

Allah ta^ala leur infligea des vents puissants qui durèrent sept nuits et huit jours. Ces vents les soulevaient dans les airs puis les rabattaient sur terre la tête séparée du corps. Ils moururent tous excepté les croyants.

Ces croyants vécurent longtemps, puis la mécréance réapparut parmi eux.

Allah a envoyé à la tribu Thamoud un messager nommé Salih. Il les appelait à adorer Allah, leur annonçait la bonne nouvelle et les avertissait. Certains crurent en lui et d'autres le traitèrent de menteur. Allah ta^ala les a anéantis par un châtiment particulier : par un seul cri de Jibril, leurs cœurs se déchirèrent dans leurs corps. Allah les a faits périr et Il a préservé les croyants d'entre eux.

Le peuple de Salih était arabe et son pays se trouvait entre le Hijaz et la Jordanie.

Le peuple de notre maître Salih lui demanda d'accomplir un miracle. Ils dirent : « Nous voulons une preuve de ta véracité ; fais-nous sortir de ce rocher une chamelle ayant avec elle son petit ». Or par la puissance de Allah, il fit sortir pour eux une chamelle et son petit. Le rocher était compact, il n'avait aucune ouverture. Alors son peuple reconnut son impuissance à le contrecarrer et se soumit. Cependant, Allah ta^ala les a éprouvés en leur ordonnant de consacrer un jour à l'abreuvement de la chamelle et le lendemain à celui de leur bétail. Il leur a aussi ordonné de ne pas contrarier cette chamelle. Ils trouvèrent cette situation difficile. Alors neuf personnes complotèrent pour tuer la chamelle et ils la tuèrent. 

Allah ta^ala dit :
[sourat An-Naml / 48] ce qui signifie : « Il y avait dans la ville neuf personnes qui faisaient du mal sur Terre ». Ces gens-là faisaient partie du peuple de Salih, le prophète de Allah.

A ce moment-là, Salih ^alayhi s-salam les avertit du châtiment. Passés trois jours, le châtiment s'abattit sur eux. Allah ta^ala les a anéantis par un cri de Jibril ^alayhi s-salam .

La ville de Salih se situait entre Tabouk et Médine.

Un compagnon interrogea le prophète Mouhammad sur le nombre de prophètes qu'il y a eu, il répondit ce qui signifie " 124.000".

Quatres des prophètes de Allah étaient arabes : Houd, Salih, Chou^ayb et Mouhammad.
[Remarque : ne jamais insulter les arabes dans leur totalité, celui qui a insulté tous les arabes dans leur totalité aura insulté quatre des prophètes de Allah ce qui est de la mécréance.]

Par nour - Publié dans : HISTOIRES DES PROPHETES
Voir les 0 commentaires
Mardi 12 juin 2 12 /06 /Juin 21:51
Notre maître 'Ibrahim ^alayhi s-salam est un prophète-messager que Allah a envoyé pour appeler à l'adoration de Allah et à ne rien Lui associer. Sa femme Sarah ^alayha s-salam crut en son message. Il était aussi l'oncle de Lout, le prophète de Allah.

Le peuple de notre maître 'Ibrahim ^alayhi s-salam adorait les astres, le soleil et la lune alors que lui ^alayhi s-salam rejetait leur religion. Ils avaient des idoles en forme de soleil, de lune et d'astres. 'Ibrahim brisa toutes ces idoles, ce qui augmenta leur animosité envers lui. Ils voulurent le brûler par le feu. Ils rassemblèrent du bois pendant un certain temps et l'enflammèrent. La puissance de ce feu était telle qu'ils ne purent le porter eux-mêmes pour l'y jeter. Alors ils fabriquèrent une catapulte, ils l'y installèrent et le projetèrent dans ce feu immense. Pourtant il ne fut pas brûlé, ni lui, ni ses vêtements.

Bien que son peuple fut témoin de ce miracle, ils ne devinrent pas musulmans. En effet, n'est guidé par les miracles que celui dont Allah a guidé le cœur.

Après que son peuple l'a traité de menteur, notre maître 'Ibrahim ^alayhi s-salam le prophète de Allah, malgré les difficultés de l'émigration, quitta son pays gouverné par un tyran qui s'appelait An-Noumroud, pour la région du Cham. Ainsi, il habita et résida en Palestine. Puis, Allah lui a ordonné de se rendre à La Mecque. C'est alors qu'il entreprit d'y faire des allers et retours.

Après que son fils 'Isma^il eut grandi, 'Ibrahim édifia avec lui la Ka^bah qui avait été détruite lors du déluge au temps de notre maître Nouh. 'Ibrahim et 'Isma^il l'ont reconstruite et ceci, avec l'aide accordée par Allah ta^ala. 'Isma^il tendait les pierres à son père et chaque fois qu'une rangée était achevée, le maqam de 'Ibrahim, une pierre sur laquelle il se tenait, prenait de la hauteur afin que 'Ibrahim puisse bâtir la rangée du dessus et ainsi de suite jusqu'à ce que son édifice soit terminé.

Sarah, l'épouse de 'Ibrahim ^alayhi s-salam, ne pouvait pas enfanter. Elle possédait une esclave qui s'appelait Hajar. Sarah la donna à notre maître 'Ibrahim ^alayhi s-salam. Ainsi, il lui était devenu licite (halal) de vivre avec elle selon la Loi de Allah, comme avec une épouse. Hajar lui donna un enfant qu'il appela 'Isma^il. Après que Hajar eut mis au monde 'Isma^il, 'Ibrahim ^alayhi s-salam les emmena à La Mecque alors qu'il n'y avait là-bas aucun habitant. Allah ta^ala lui a révélé de les laisser là-bas. Alors 'Ibrahim exécuta l'ordre de Allah. Il leur laissa un récipient contenant de l'eau et partit.

Lorsque l'eau du récipient s'épuisa, 'Isma^il se mit à pleurer. Notre dame Hajar se mit alors à chercher de l'eau pour lui afin de le faire boire. Elle montait à un endroit appelé As-Safa puis descendait à un endroit appelé Al-Marwah jusqu'à faire cela sept fois. Ensuite, Allah ta^ala l'a secourue et fit jaillir pour elle l'eau de zamzam qui existe encore de nos jours. C'est une eau très bénéfique ; les musulmans recherchent par elle la guérison et les bénédictions.

'Ibrahim ^alayhi s-salam était retourné en Palestine où il vivait. Il se rendait cependant régulièrement à La Mecque pour rendre visite à Hajar et 'Isma^il et pour s'informer de leur état. La tribu de Jourhoum vint et demanda à Hajar la permission de s'installer dans ses parages. Elle leur en donna la permission. 'Isma^il grandit en ayant un bon comportement et apprit des gens de cette tribu la langue arabe, puis prit pour épouse une femme de cette tribu.

Or Sarah l'épouse de 'Ibrahim n'enfantait pas. Mais lorsqu'elle atteint l'âge de quatre-vingt-dix ans, Allah ta^ala lui a accordé un enfant appelé 'Is-haq. Par la suite 'Isma^il ^alayhi s-salam devint prophète ainsi que 'Is-haq ^alayhi s-salam.

Chacun d'eux était prophète vertueux ; ils appelaient à adorer Allah uniquement et à ne rien Lui associer. 'Is-haq vécut en Palestine alors que 'Isma^il passa le reste de sa vie sur les terres du Hijaz.

Allah ta^ala a ordonné à notre maître 'Ibrahim, pour l'éprouver, d'égorger son fils 'Isma^il afin que soit manifestée son obéissance à son Seigneur. Alors 'Ibrahim dit à son fils : « Mettons-nous en route afin que nous donnions une offrande pour l'agrément de Allah ^azza wa jall ». Ainsi, il prit un couteau et une corde, puis ils partirent jusqu'à ce qu'ils soient entre les montagnes. 'Isma^il lui dit alors : « Ô mon père, où est ton offrande ? »

'Ibrahim dit : « Ô mon fils, j'ai vu dans le rêve que je t'égorgeais, et la vision des prophètes est véridique ». 'Isma^il lui dit : « Ô mon père, accomplis ce qui t'est ordonné, tu me trouveras, si Allah le veut, parmi ceux qui font preuve de patience ; attache-moi solidement afin que je ne me débatte pas, et éloigne de moi tes vêtements pour que mon sang ne les entache pas et que ma mère ne soit pas attristée en les voyant. Fais passer le couteau rapidement sur ma gorge pour que ma mort soit plus douce et lorsque tu verras ma mère transmets-lui le salam de ma part ».

Ensuite notre maître 'Ibrahim ^alayhi s-salam s'avança vers lui, il l'embrassa en pleurant et lui dit : « Ô mon fils, de quelle aide précieuse tu m'es dans l'accomplissement de l'ordre de Allah ^azza wa jall ». Et lorsqu'il passa le couteau sur sa gorge, celui-ci se retourna et l'Ange s'adressa à lui par ordre de Allah : « Ô 'Ibrahim, tu as agi conformément à la vision, ceci compensera ton fils ». 'Ibrahim regarda et il vit Jibril ^alayhi s-salam avec un bélier qui avait pâturé dans le paradis.

Allah ta^ala dit :

 

[Sourat As-Saffat / 107] ce qui signifie : « Nous l'avons compensé par un sacrifice généreux ».

La 'ayah signifie que Allah a épargné l'égorgement à 'Isma^il, fils de notre maître 'Ibrahim, en faisant que le sacrifice du bélier soit une compensation pour lui.

'Ibrahim et Sarah moururent en terre de Palestine. Quant à 'Is-haq, Allah lui a donné un fils nommé Ya^qoub ; il s'appelait aussi 'Isra'il et il était prophète. 'Isra'il eut lui-même un fils nommé Youçouf. Ces quatre, 'Ibrahim, son fils 'Is-haq, son fils Ya^qoub et son fils Youçouf étaient des prophètes.

Il n'existe pas parmi les humains quatre prophètes qui le furent de père en fils autres que ceux-là : Youçouf, Ya^qoub, 'Is-haq et 'Ibrahim. Ils ont appelé chacun à l'Islam, à l'adoration de Allah uniquement et à ne rien Lui associer.

Notre maître Youçouf ^alayhi s-salam est le fils de Ya^qoub ^alayhi s-salam le prophète de Allah. Il était très beau. Son père l'aimait beaucoup pour son comportement d'excellence. Ses frères l'envièrent pour cela et complotèrent pour le tuer. Cependant l'un d'entre eux leur dit : « Ne le tuons pas, jetons-le plutôt dans un puits ». Ils le jetèrent donc dans le puits, mais Allah ta^ala l'en a sauvé. Une caravane de voyageurs passa près de lui. Ils le tirèrent du puits, l'emmenèrent avec eux en Egypte et le vendirent là-bas à l'un des gouverneurs.

Les bonnes qualités de notre maître Youçouf se sont manifestées en Egypte. Ainsi a-t-il été investi de la charge de sa trésorerie. Or après une longue période, ses frères eurent besoin de partir en Egypte. C'est alors qu'il les reconnut. Quant à eux, ils ne le reconnurent pas. Malgré cela, notre maître Youçouf ne se vengea pas d'eux. Il ne s'est pas dit : Ceux-là avaient comploté pour me tuer puis se sont mis d'accord pour me jeter dans le puits, alors je me vengerai d'eux à coup sûr.

Seulement, après leur avoir fait connaître qu'il était, lui, leur frère Youçouf, celui contre lequel ils avaient commis ces actes ignobles, il leur adressa une bonne parole, comme il est cité dans le Qour'an Al-Karim :

 

[Sourat Youçouf / 92] ce qui signifie : « Pas de réprimande contre vous aujourd'hui. Que Allah vous pardonne, Il est le plus Miséricordieux des miséricordieux ». C'est-à-dire : après cela, quant à vous, améliorez votre conduite, repentez-vous des péchés que vous avez commis, et moi, je ne vous nuirai pas. Ainsi, comme il est excellent le comportement des prophètes ! 

Par nour - Publié dans : HISTOIRES DES PROPHETES
Voir les 0 commentaires
Dimanche 10 juin 7 10 /06 /Juin 21:52

Notre maître Nouh a apellé à l'islam environ 950 ans. Environ quatre vingt personnes ont cru en lui. Son peuple le frappait au point qu'il le croyait mort. Il perdait connaissance. Il s'évanouissait. Allah ta^ala a révélé à notre maître Nouh ^alayhi s-salam qu'il n'y aurait pas de nouveau croyant mis à part ceux qui avaient déjà cru en lui. Il lui révéla aussi de construire une embarcation une sorte de bateau l'arche qu'on appelle en arabe "As-safinah" "Safinatou Nouh" l'arche de Nouh.

Notre maître Nouh, fait partie des cinq meilleurs prophètes. Ces Prophètes sont:

- Nouh
-'Ibrahim 
- Mouça 
-^Iça 
- Mouhammad 

^alayhimou s-salam.
 
Ces cinq Prophètes ont un degré particulier.

Allah a enseigné à notre maître Nouh par révélation comment fabriquer cette embarcation l'arche. Notre maître Nouh l'a construite à partir d'un seul arbre qui avait poussé le jour de sa naissance. Un seul arbre a servi pour la fabrication de l'arche. Son peuple lorsqu'il passait à côté de lui se moquait de lui. Il lui disaient : "Tu es en train de construire un bateau alors que l'eau est très très loin". Mais notre maître Nouh le faisait parce que Allah le lui avait révélé. Notre maître Nouh ^alayhi s-salam construisit donc cette arche et il poursuivit parce que Allah lui avait ordonné de la construire il n'a pas abandonné. Lorsqu'il eut fini de la construire il est monté dessus lui et tous ceux qui étaient croyants ils étaient environ quatre vingt personnes. Ils sont montés sur l'arche et parmi ceux qui étaient croyants il y avait trois de ses fils qui montèrent donc avec lui sur l'arche. Ses trois fils sont Yafith Ham et Sam. Ils étaient tous trois croyants ainsi que leurs épouses qui montèrent avec lui sur l'arche. Il avait un quatrième fils qui était mécréant il s'appelle Kan^an. Kan^an ne monta pas avec eux lui était mécréant et il est mort mécréant. Notre maître Nouh ^alayhi s-salam prit aussi sur l'arche des animaux un mâle et une femelle des vaches des moutons et autres encore.

Allah a ordonné à la terre de faire jaillir l'eau qui y était contenue. L'eau de la terre s'est mise à en jaillir. L'eau qui était dans les profondeurs de la terre s'est mise à sortir. Ahmad a rapporté de Sa^id Al-Jabba'iyy que Allah a ordonné à la terre de faire sortir son eau pendant quarante jours. Au bout de quarante jours l'eau a atteint une hauteur d'une distance que quelqu'un mettrait cinq mois à parcourir en marchant une distance de cinq mois de marche. Pendant quarante jours l'eau est sortie de terre avant que ne tombe la pluie c'est ainsi que l'eau atteint la distance de cinq mois de marche.Beaucoup d'eau est sortie de terre. Par la suite l'eau de la pluie s'est mise à tomber. Les vagues était comme des montagnes toute la terre était recouverte d'eau pas une partie qui ne soit inondée. Toute la terre s'est retrouvée inondée. Kan^an fut appelé par son père Nouh il l'invita à monter avec eux pour qu'il soit parmi les sauvés mais il a refusé. Il a dit : Je vais prendre refuge sur le sommet d'une montagne. Notre maître Nouh Il n'y aura personne qui sera sauvé aujourd'hui et il est mort comme les autres mécréants. Tous les mécréants sont donc morts. Les seuls survivants furent ceux étaient avec notre maître Nouh . Les seuls survivants étaient ceux qui sur l'embarcation.Et l'arche parvint jusqu'à la terre de ^Arafah qui était bien sûr recouverte d'eau. Elle arriva au niveau de la terre de ^Arafah. Ensuite l'arche est allée à Mouzdalifah puis à Mina et à Makkah. Le bateau fit ainsi sept tours autour de la Ka^bah alors que la Ka^bah était sous l'eau.

Tous les mécréants moururent ceux qui n'avaient pas cru au Prophète Nouh tous sont morts même les enfants avec leur mère tous furent noyés. Allah a ordonné à la pluie de ne plus tomber. La pluie s'arrêta de tomber et Allah ordonna à la terre d'absorber toute son eau. Toute l'eau qui était sur terre est maintenant sous terre. Il y a une grande quantité d'eau sous terre. Après un certain temps la terre s'est retrouvée comme avant le déluge. Le bateau de notre maître Nouh Al-Joudiyy au nord de l'Irak près d'une ville Al-Mawsil. Toute l'eau s'est donc retrouvée sous terre. 
Les croyants sont donc descendus dans cette région-là. Ce que nous avons dit a été compris de la 'ayah dans Sourat Houd. Ceux qui étaient avec notre maître Nouh mis à part ses enfants n'eurent pas de descendance. De tous ceux qui étaient avec notre maître Nouh ^alayhi s-salam seuls les enfants de notre maître Nouh eurent une descendance les autres n'ont pas eu de descendance. C'est-à-dire que Yafith Ham et Sam ont eu une descendance mais les autres n'ont pas eu d'enfants. Tous les humains que ce soit les arabes ou les non arabes les indiens ou les noirs tous sont de la descendance de Yafith Ham et Sam. S'il n'y avait pas eu cette eau qui était sortie de terre la pluie qui est tombée aurait tout détruit. La pluie du temps du déluge n'était pas comme la pluie de nos jours c'est quelque chose de très surprenant. Aujourd'hui la pluie tombe par la main des anges chaque goutte de pluie vient par la main d'un ange et la quantité qui tombe sur la terre est la même d'une année sur l'autre. Seulement ce qui change c'est la répartition de cette pluie tantôt il y a une grande quantité ici tantôt l'année d'après c'est ailleurs.

Par nour - Publié dans : HISTOIRES DES PROPHETES
Voir les 0 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 19:19

 

249352739-copie-1.jpg

 

 'Adam 

'Adam est le premier humain il est le premier prophéte, il était musulman il a apellé à l'islam.

Allah a créé notre maître 'Adam à partir de la terre. Il l'a créé sans père et sans mère. Notre maître 'Adam fut le premier homme. Il fut le premier des prophètes et des messagers.

Notre maître 'Adam a vécu cent trente ans au paradis. Il y jouissait de délices sans jamais tomber malade, ni être fatigué ni attristé.

Allah a créé pour notre maître 'Adam une épouse nommée Hawwa'. Hawwa' a vécu avec notre maître 'Adam au paradis une vie agréable et paisible.

Notre maître 'Adam avait un bel aspect, Il était beau. Il était grand de taille et de stature droite. Il avait un beau visage et une belle voix. Il portait des vêtements et il n'était donc pas nu. Il n'était pas comme les animaux qui marchent à quatre pattes et il n'était pas laid. De même, Hawwa' avait un bel aspect. Elle était grande de taille et de stature droite.

Notre maître 'Adam suivait la religion de l'Islam. De même, Hawwa' suivait la religion de l'Islam. Chacun d'eux aimait Allah et adorait Allah. Ainsi, ils accomplissaient la prière. Ils étaient de ceux qui avaient un bon comportement.

'Adam et Hawwa' ont vécu une longue période au paradis, après quoi Allah les a faits descendre sur Terre.

Allah a donné à 'Adam et Hawwa' beaucoup d'enfants. Ils étaient tous musulmans, il n'y avait aucun mécréant parmi eux.

Allah a fait de notre maître 'Adam un prophète-messager pour sa descendance et pour sa femme, pour leur apprendre à adorer Allah ta^ala uniquement et à ne rien Lui associer.

Notre maître 'Adam a enseigné à sa descendance la petite ablution et la prière. Il leur enseignait d'être sincère dans leurs relations et de ne pas tromper les autres. Il leur enseignait l'honnêteté et de ne pas trahir. Et il leur enseignait la sincérité dans l'adoration, qui est d'accomplir les actes d'obéissance à Allah par recherche de la récompense de Allah et pour suivre Ses ordres.

Notre maître 'Adam ^alayhi s-salam parlait toutes les langues et il était éloquent. Il communiquait avec ses enfants avec des paroles claires et non par gestes. Il connaissait les noms de toutes les choses comme le nom du ciel, de la Terre, de la mer, de l'air.

Allah ta^ala dit :

(wa ^allama 'Adama l-'asma'a koullaha) ce qui signifie : « Et Il a appris à 'Adam tous les noms de toute chose ».

Allah a appris à notre maître 'Adam ^alayhi s-salam les moyens de subsistance, tels que l'agriculture, la confection de vêtements et la fabrication de la monnaie d'or et d'argent. Il lui a appris comment fabriquer les outils agricoles, comme la pelle et la faucille. Il lui a appris comment cultiver les céréales, les légumes et les fruits et comment récolter. Il lui a appris également comment faire le pain à partir du blé, et il le faisait d'une très bonne manière.


On comprend du hadith que 'Adam était au paradis (au dessus du 7é ciel) il est descendu sur terre avec des fruits du paradis, il les a planté (les fruits du paradis ne varient pas ce sont ceux du bas monde qui varient). Ibliss quand il fut croyant il s’appelait ^azazil ( Ibliss est un djine c'était un djine croyant puis il est devenu mécréant), Allah a ordonné aux anges et à ^azazil de se prosterner face à 'Adam. Allah a révélé à 'Adam de prendre pour ennemi ibliss et de faire attention à lui. Ibliss a tourné autour de lui avant que l’âme ne lui soit insufflée, il l’a regardé vers son ventre en se disant que c’est par là qu’il allait le tenter. Les anges ont ramassé différents types de terre qui ont étaient mêlé avec de l’eau du paradis, Adam a était ainsi créé en étant adulte il mesuré 60 coudées sur 7. On déduit d’une ayah «et craignez Allah qui a créé à partir d’une nafs Adam et à partir de Adam son épouse et à partir de ces deux personnes Allah a créé beaucoup d’hommes et de femmes. Certains ont dit que Hawa eu 20 grossesses d’autres ont dit 40 en premier elle a eu shiss puis elle a eu des jumeaux à chaque fois, le frère pouvait se marier avec sa sœur mais pas sa sœur de la même portée, mais par la suite ce fut haram. Ces grossesses furent d’ici bas et non au paradis. ^Abdou l_Lah ibnou ^Abass a dit pour l’éxégése d’une ayah que hawa a était créé à partir de la cote gauche de 'Adam. Allah a accordé la connaissance des choses, des langues et des sciences à notre maître Adam.

Adam a transmis 4 interdictions (qui sont donc haram dans toutes les lois depuis Adam) : le porc ; le cadavre ; le sang et l’animal sacrifié pour autre que par le nom de Dieu.

Notre maître 'Adam ^alayhi s-salam a appris comment bâtir. Il bâtissait les maisons et les habitations et il leur fabriquait des portes et des toits. Notre maître 'Adam est le premier à avoir construit Al-Ka^bah à La Mecque. Et c'est à son époque qu'a été construite la mosquée Al-'Aqsa en Palestine.

Par nour - Publié dans : HISTOIRES DES PROPHETES
Voir les 0 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 11:14

 

On se doit de croire en tous les prophètes, ils étaient tous musulmans, le premier d'entre eux est 'Adam (^alayhi salam) et le dernier d'entre eux (dans l'ordre) est le prophète Mouhammad (^alayhi salat wa salam), il est le meilleur et il n' y a pas de prophète après lui.

Il a était interrogé, un compagnon lui a demandé combien y a t_il eu de prophète il a dit ce qui signifie "124.000".

Les musulmans croient en tous les prophètes que ce soit 'Adam, Shiss, Idriss, Nouh, Moussa, Yahya, Zakaria, Houd,Salih, Chou^ayb, Ibrahim, Isma^il, Isa^ac, Soulayman, Dawoud, Ayyoub, Youssouf, Daniyel, Ya^koub, .....................et bien sur Mouhammad, le sceau des prophètes.

Il a dit ce qui signifie "il n'y a pas de prophète après moi" et il a aussi dit ce qui signifie "33 personnes vont prétendre à la prophétie après moi".

Bien sur si la personne a pour croyance qu'il y a un ou des prophètes après le prophète Mouhammad elle n'est pas musulmane elle contredit le prophète Mouhammad et le Qour'an.

 

Par nour - Publié dans : HISTOIRES DES PROPHETES
Voir les 0 commentaires

Présentation

Horaires de prières

 

 

 

 

Allahou Allahou Rabbi



"Allahou Allahou Rabbi la 'ouchrikou bihi chay'a "


A retenir comme wird contre le tourment et le chagrin. Cette évocation a une particularité. Celui qui va rencontrer quelqu'un d'injuste et qu'il craint son mal, il l'a dit face à lui deux fois.

"Allahou Allahou Rabbi la 'ouchrikou bihi chay'a "

Images Aléatoires

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés